Pause philo #10

Jeudi 8 janvier 2014 : 10ème Pause Philo.

http://www.dreamstime.com/-image1174182La nouvelle année commence, avec un bon chauffage à la boutique, rendant plus sympa l’atmosphère (merci pour les cadeaux). 5 personnes pour cette pause philo. Et après avoir commencé à parler d’amour en attendant un retardataire, plusieurs sujets ont été proposés.

Les votes se sont tournés à l’unanimité sur un fait d’actualité qui inonde les médias, comme les vagues sur notre littoral landais de ces derniers jours :

Peut-on interdire dieudonné ?

L’état, au travers du ministre (sinistre ?) de l’intérieur valls, a promulgué une circulaire appelant les maires et préfets des villes où devait se passer le spectacle de dieudonné « le mur », a l’annuler.

Le problème se pose alors de la libre expression et du contrôle de l’état. Une censure n’est-elle pas le premier pas vers un régime totalitaire ?

Il était important de revenir en arrière et pour comprendre l’affaire, de d’abord cerner le personnage :

dieudonné est connu en tant que comique, mais trop peu de gens savent qu’il fait aussi de la politique. Il a d’ailleurs créé un parti antisionniste pour se présenter comme tête de sa liste aux élections européennes de 2009. Le font de commerce de ce personnage est le complot juif international, qui selon lui aurait la main-mise sur les banques et entreprises importantes du monde avec tout ce que cela sous-entend de contrôle et de dérives de pouvoir et d’influence.

Même si la politique de l »état d’israël reste, sans conteste, une régime totalitaire aussi bien pour le peuple palestinien que son propre peuple, et qu’il doit être critiqué, mais le vrai visage de dieudonné est tout autre, et il a depuis longtemps porté ses « blagues » contre les juifs/juives (sans parler de ses positions homophobes). Le parrain de sa fille est jean-marie lepen. Il a dans son entourage, de nombreux antisémites et révisionnistes tels que alain soral (pseudo écrivain ancien cadre du fn et aujourd’hui conspirationniste antisémite), robert faurisson (condamné pour négationnisme) ou serge ayoub (responsable de plusieurs groupuscules néo-nazis aujourd’hui interdits et dissouts) avec qui dieudonné partage les idées et les combats comme il aime à le dire.

Le geste de la quenelle est vu et pratiqué par beaucoup comme un geste antisystème et non antisémite. Ce qu’il ne faut pas oublier, c’est que pour son créateur, le système est aux mains des juifs. Et donc, un geste contre un système qui serait contrôlé par les juifs est un geste antisémite. D’ailleurs, comment interpréter les photos de ce geste quand alain soral le fait au milieu d’un cimetière juif, quand d’autres le font devant les portes du camp de la mort d’auschwitz ?

Une fois le portrait dressé de ce personnage, il fallait aussi parler de ces 8 condamnations et aux sommes qu’il doit sans vouloir les payer prétextant qu’il n’est pas solvable. dieudonné est un multirécidiviste qui se joue des sanctions dont il est frappé et continue le même spectacle.

Il est vrai que dans notre pays, c’est la première fois qu’un état touche à la liberté d’expression d’un personnage public de cette manière en interdisant son spectacle, et le glissement peut être inquiétant.

Quand on connait le personnage qu’est valls, avec sa politique héritière de la droite la plus réactionnaire (anti-roms, amoureux de la corrida, flicage partout…), on peut se demander si cela ne va pas ouvrir la boîte de pandore.

Le fait de rendre ce personnage aussi médiatique ne serait-il pas de l’avis de certains/certaines, lui rendre service en en faisant trop de publicité ? Et qui plus est, d’en faire une victime et de créer un mouvement de soutien pour la liberté d’expression ?

En effet, le jeu est dangereux, surtout par les temps qui courent où plus de 70% des français/françaises pensent qu’il y a trop d’immigrés en france (sondage Ipsos – janvier 2013). dieudonné pourrait rallier, non directement à ses idées antisémites, mais à son combat pour la liberté d’expression, une partie des défenseurs du droit.

Mais les faits sont là, et il faut bien réagir pour que cesse cet affront à la mémoire. On peut rire de tout, certes, mais quand la casquette de comique est remplacée par celle d’un apprenti politicien haineux et que ses spectacles se transforment en tribunes politiques type meetings, il ne faut agir.

L’action a déjà été faite puisque, comme il a été précisé, il a été condamné plusieurs fois, sans réelle sanction, puisque encore une fois, il se dit insolvable et ne paie pas ses amendes de plus de 65000€.

Si un/une élève insulte un professeur, il/elle a une remarque, un blâme… mais s’il/elle récidive, encore et encore… il/elle finira par se faire exclure sans que personne ne soit choqué car il/elle aura montré qu’il/elle n’est pas apte à respecter la personne en face de lui/elle. Une sanction pour que cela ne se reproduise plus, est donc nécessaire. Pour dieudonné, c’est la même chose, il faut que ces propos cessent puisqu’ils sont condamné par notre constitution comme un délit grave d’atteinte à la dignité humaine.

Enfin, il faut insister sur le fait que ces interdictions ne visent pas à bâillonner dieudonné, mais sur la décision qu’il ne puisse plus produire CE spectacle « le mur » qui contient de nombreuses paroles antisémites, jugées comme des incitations à la haine raciale.

La liberté d’expression n’a-elle pas de sens que si ceux et celles qui s’en prévalent respectent la liberté des autres ?

Comments are closed.